Bijoux de tous poils au Printemps Haussmann

mardi, 22 septembre 2009 | Bijoux de tous poils au Printemps Haussmann

En ce mois de septembre, le Printemps Haussmann a choisi d'associer animaux de tous poils aux bijoux et à la maroquinerie les plus raffinés.

Une association détonante, originale et qui aura certainement atteint son but : donner envie à plus de gens d'acheter des babioles aussi inutiles qu'indispensables ! Oui, je sais, c'est ce qu'on appelle des "antonymes" ; çà a du style, non ? et oui, je sais aussi : "pour peu qu'on puisse se le permettre" ...

Si jusqu'à présent vous vous disiez "faut-il être bête pour porter des bijoux et sacs à main aussi chers", vous avez désormais sous les yeux la réponse ...

Et à bien y réfléchir, c'est vraiment scandaleux de n'avoir pensé qu'aux femmes ! zut alors, et les montres pour hommes ? avec 4 pattes par tigre, il y avait bien la place; non ?!

 

Nokia-032

 

Nokia-024

 

Nokia-027

22:52 Écrit par Photigule dans PARIS | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris, photo, photographie, printemps, haussmann, vitrines, animaux, empaillé, lion, tigre | |  Facebook

Commentaires

Perso, je trouve que c'est vraiment une drôle d'idée d'utiliser des animaux empaillés ( enfin, on dirait.. à moins que ce soit de la pure reconstitution synthétique) comme présentoir à des produits de luxe. En fait non, c'est pas drôle du tout, c'est même attristant, affligeant et je dirai même plus mon cher Dupond-et ce n'est pas antinomique- c'est désespérant. Comme mettre en scène une sorte de nostalgie du manteau de fourrure de ces bêtes qu'on n'a plus le droit de tuer pour vêtir les belles dames pour qui la carte bleue n'est qu'un bout de plastique que l'on insère dans une petite machine ...
Et, à la fin de l'envoi, je ne touche sans doute pas pas mais je désespère et " vanitas vanitatum, omnia vanitas", ce sera tout pour les références littéraires.
Pauvres bêtes...

Merci pour ces photos édifiantes : les étalagistes ont un goût très sur!

Écrit par : Marie | mercredi, 23 septembre 2009

Merci pour ta saine réaction Marie :))
Si le ton de ma note est léger, je n'en partage pas mon le point de vue que tu exprimes. Ce sont de vrais animaux, empaillés, et non du synthétique. Hélas, la beauté et la force qui se dégagent de ces merveilleuses bêtes, mais aussi le raffinement de la mise en scène, atténuent la colère que l'on devrait naturellement ressentir devant un tel spectacle. On revient subitement sur des années de lutte pour le droit à un certain respect des animaux en affichant ainsi ces dépouilles, comme on affichait autrefois les trophées au retour de chasse dans les colonies. Mais, une fois encore, comme c'est beau !
S'il n'en reste qu'un vague malaise chez les spectateurs, ce sera déjà salutaire ...

Écrit par : Photigule | mercredi, 23 septembre 2009

Je suis heureuse que tu partages mon point de vue mais rien ne peut atténuer la colère. La mise en scène n'est pas raffinée mais grossière et provocatrice. Et la lutte pour la sauvegarde des animaux n'est pas un vague souvenir d'hier mais une actualité réelle. Ces vitrines ne sont pas belles: elles sont monstrueuses et inacceptables.
Les bêtes, elles, seules, sont belles, dans leur liberté. Et elle n'ont ni montres garnies de diams ni bottines à talons...
Désolée pour ce coup de gueule, tu n'y es pour rien...
A relayer à "ça branle dans la manche" , on verra ce qu'il en pense...
Amitiés

Écrit par : marie | mercredi, 23 septembre 2009

Écrire un commentaire