Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

jeudi, 20 avril 2006 | Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Marché du Carreau du Temple, rue Perrée - 3em (Quartier du Marais)

Ces 2 types étaient étranges : même veste en sky, un drôle de chapeau et une attitude qui laissait le doute entre 2 SDF ou 2 échappés de l'asile ?! quand je suis arrivé à leur hauteur, ils étaient tous les 2 penchés face à moi, le nez touchant presque le sol, en train de rechercher un objet imaginaire (le sol était si lisse que même une poussière se serait vue !). Le temps de sortir l'appareil - l'air de rien - et l'un se retournait tandis que l'autre adoptait une attitude plus ordinaire en relassant ses chaussures ... bizarre, vous avez dit bizarre ?


--> Retour à la page d'accueil. <--

11:00 Écrit par Photigule dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : france, paris, photo, photos, insolite, marchés couverts, carreau du temple | |  Facebook

Commentaires

Bien pris sur le vif !

Le monsieur debout penché vers l'avant me fait penser à une photo de Cartier-Bresson où un homme dans la même position regardait à travers le trou d'une palissade. Le même sentiment d'interrogation était suggéré.

Attention à toi quand même et à qui tu photographies ;))

Écrit par : Claude B. | jeudi, 20 avril 2006

le malaise est certain. très bizarre, une petite impression de déraper vers un autre monde

Écrit par : Bénédicte | jeudi, 20 avril 2006

Bien vu Bénédicte ! c'est exactement l'impression que j'ai eu en les voyant, en plus de face, si bien que je n'ai pas eu le réflexe de sortir l'appareil aussitôt.
Merci Claude B. ;-) pour la comparaison si flatteuse (oh oui encore, encore !!!). Pas de risque : j'ai de bonnes jambes !

Écrit par : Photigule | vendredi, 21 avril 2006

J'ai beaucoup de mal à aller vers les inconus pour les photographier, mais là en plus ils sont trop louches! je serais pas rassurée.
D'aileur, quand tu prends des gens en photo, tu leurs demande l'autorisation?

Écrit par : Malyne | vendredi, 21 avril 2006

Salut Malyne,

C'est typiquement ce qu'on appelle une photo volée. Peut-être ne devrais-je pas la mettre en ligne dès lors qu'on peut reconnaître l'une des personnes, cependant je me voyais mal leur demander une autorisation ! ;-) et franchement, je doute qu'ils auraient seulement compris le sens de la question !!!
J'ai peut-être tort, mais j'estime cependant avoir le droit de disposer de cette image comme je le veux car ce n'est pas une personne en particulier que je montre, mais une situation. Ce n'est donc pas en tant que personne individuelle, mais en tant qu'acteur d'une situation que chacun est montré. Et après tout, cette situation se passe dans un lieu public et ils agissent sans se cacher alors qu'il y avait d'autres passants ...

Bon, j'admet que c'est bancal comme réponse mais tu soulèves justement une question fondamentale : celle du droit à l'image et celle du droit de disposer d'une image ...

J'ai lu un article récemment sur le sujet : un photographe se demandait ce que seraient devenus Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau, Willy Ronis et d'autres photographes de talent dans les années 50-60 s'ils n'avaient pû exposer les photos qu'ils prenaient des passants ? la plupart font aujourd'hui partie du patrimoine universel et il nous semblerait insensé de les cacher sous prétexte qu'elles ont été prises à l'insue des passants.

Il faut absolument que je retrouve cet article ! je le mettrai en ligne car il était édifiant et dénonçait le fait qu'on ne puisse plus aujourd'hui que photographier les gens de dos dans la rue !
Un jour, quand les générations futures regarderont les photos de notre époque, elles se demanderont par quel ridicule on ne montre jamais le visage des gens et regretteront cette bizarrerie qui atténue la force et l'émotion d'une image. C'était, je crois, l'esprit de cet article.

En tout cas, pour répondre à ta question, j'ai moi-même beaucoup de gêne à photographier les gens dans la rue car j'ai l'impression de voler une part de leur intimité, d'être un peu "voyeur". C'est ainsi que je m'autocensure, en particulier dans le métro, alors qu'il y a là beaucoup d'occasions de faire de belles et étonnantes images. Je pense qu'avec un peu plus de courage, je prendrais mes photos et les garderais juste pour moi les rares occasions oèu une personne me ferait une réflexion. Je crois au fond que les gens sont seulement curieux de savoir dans quel but on les photographie , rares sont ceux qui s'y opposent vraiment.

Et toi, qu'en penses-tu ? si tu osais aimerais-tu prendre plus souvent les gens ? et prendrais-tu des précautions dans l'utilisation de tes photos ?

Bon, je crois avoir été un tantinet bavard, mais le sujet en valait le coup alors merci pour ta question ;-)

Écrit par : Photigule | lundi, 24 avril 2006

J'ai retrouvé cet article !

Il s'agit en fait de l'éditorial du mois de mai de la revue "Réponses Photo".

Je cite :

"Paradoxe
Un lecteur nous écrivait il n'y a pas si longtemps qu'il regrettait une tendance de la presse à publier des photos de reportage floues et des personnes photographiées de dos ; les photographes évitant soigneusement de cadrer les visages. il soulignait adroitement qu'en même temps, les photos de Cartier-Bresson, Robert Doisneau ou Willy Ronis rencontraient, elles, un énorme succès. Quel paradoxe, en effet, que celui de notre société o`les gens sont enchantés devant les portraits de la France d'avant et d'après-guerre, alors que ces mêmes personnes ne supportent pas qu'on les photographie dans la rue. "Vous n'avez pas le droit de me photographier !", "Vous allez vous faire du fric sur mon dos !". Combien de fois ai-je entendu celà alors que je portais l'appareil à l'oeil ... Je n'aime pas les généralités mais force est de constater que notre société est devenue purement mercantile et, logiquement, les gens de plus en plus procéduriers.
[...] Qu'adviendra t-il quand, dans un futur proche, on voudra montrer les années 2000 ? On se dira : ah oui c'était le temps où l'on n'avait pas le droit de montrer les visages ! Ridicule, surtout que la plupart du temps les photos ne sont pas diffamatoires." [...] signé Sylvie Hugues

Une petite ellipse de ma part pour vous signaler qu'il y a en plus un article très intéressant sur les photographes et les sites photos : "Les photographes ont-ils vraiment besoin d'un site ?"
Je ne fais cette "publicité" que pour rendre hommage au talent des photographes, le plus souvent amateurs, cités par le journal. je vous engage à aller sur leurs sites !
Gérard Lourenceau (amateur)
http://perso.wanadoo.fr/gerard.laurenceau/
Wilfrid Hoffacker (amateur)
http://wilfrid_hoffacker.blog.lemonde.fr/
Nicolas Buisson (jeune pro)
http://www.nbuisson.com/pages/buisson_new_2005.html
Franck Follet (pro)
http://www.franckfollet.com/
etc etc car ils sont nombreux ;-)

Écrit par : Photigule | mardi, 25 avril 2006